DOCTEUR THIERRY WAUTERS
CARDIOLOGIE

Médecine hyperbare et subaquatique

Lexique et vocabulaire en cardiologie

Ablation endocavitaire :

Introduction, à partir d'un vaisseaux périphérique (creux inguinal par exemple), d'un cathéter qui est glissé dans une des cavités cardiaques afin d'aller cautériser (par courant électrique ou par cryothérapie) les cellules myocardiaques responsables de l'arythmie..

Défibrillateur :

Appareil permettant de délivrer une décharge de courant dans le but de resynchroniser des fibres cardiaques en anarchie fibrillatoire ou de traiter certains troubles du rythme cardiaque.

Diabète :

Le diabète est une maladie incurable qui survient lorsque l’organisme ne parvient pas à utiliser convenablement le sucre (glucose), qui est un « carburant » indispensable à son fonctionnement. Le glucose, mal absorbé par les cellules, s'accumule alors dans le sang et est ensuite déversé dans l’urine. Cette concentration anormalement élevée de glucose dans le sang se nomme hyperglycémie. À la longue, elle peut entraîner des complications aux yeux, aux reins, au coeur et aux vaisseaux sanguins.

Embolie pulmonaire :

Oblitération brusque partielle ou totale de l’artère pulmonaire ou d’une de ses branches par un élément anormal circulant dans le sang. Il s’agit le plus souvent d’un caillot sanguin, mais aussi d’une embolie gazeuse (cf accidents de plongée) ou plus rarement d’une embolie graisseuse ou microbienne.

Hypertension artérielle :

Elévation de la pression artérielle au repos, atteignant ou dépassant 16 cm de Hg de pression systolique et surtout 10 cm de Hg de pression diastolique.

Hypertension artérielle pulmonaire :

L’hypertension artérielle pulmonaire est un trouble des vaisseaux sanguins qui affecte les poumons. Chez les personnes touchées, la pression dans l’artère pulmonaire (vaisseau sanguin qui relie le coeur aux poumons) s’élève au-dessus de la normale. Cette pression accrue s’accompagne de symptômes et peut être mortelle.

Hyperlipémie :

Etat pathologique caractérisé par l’élévation de la concentration d’un ou de plusieurs composé(s) lipidique(s) du plasma.

Insuffisance cardiaque :

Incapacité du cœur à assurer dans des conditions normales, le débit nécessaire aux besoins de l’organisme. Elle peut atteindre le cœur gauche, le cœur droit ou les deux.

Hypertension artérielle pulmonaire :

L’hypertension artérielle pulmonaire est un trouble des vaisseaux sanguins qui affecte les poumons. Chez les personnes touchées, la pression dans l’artère pulmonaire (vaisseau sanguin qui relie le coeur aux poumons) s’élève au-dessus de la normale. Cette pression accrue s’accompagne de symptômes et peut être mortelle.

Maladie coronarienne : 

L’atteinte coronarienne est la forme la plus répandue des cardiopathies et la première cause de décès dû à ce type de maladie. Lorsque les plaques d’athérome s’accumulent dans les artères coronaires (qui acheminent le sang vers le cœur, l’apport de sang riche en oxygène au muscle cardiaque peut devenir insuffisant, voire inexistant, en raison du rétrécissement ou de l’obstruction des artères. Cette altération peut engendrer une angine de poitrine, un infarctus ou une insuffisance cardiaque.

Les maladies valvulaires :

Les maladies valvulaires désignent l'ensemble des maladies touchant les valves cardiaques. Les valves cardiaques sont des structures mobiles qui séparent les quatre cavités du cœur et dont le rôle est d'assurer le passage du sang dans le sens normal (elles jouent un rôle de «soupapes»). Il existe quatre valves : la valve aortique, la valve mitrale, la valve tricuspide et la valve pulmonaire. Il arrive que l'une ou plusieurs de ces valves ne fonctionnent pas correctement. Deux types d'incidents mécaniques les menacent :

  • Le rétrécissement (ou sténose) : l'ouverture insuffisante de l'orifice des valves freine alors le passage du sang.
  • La fuite (ou l'insuffisance) : la fermeture insuffisante des valves entraîne une fuite responsable d'une régurgitation (reflux) de sang dans le mauvais sens.

Ces deux lésions peuvent être associées pour un même orifice, ce qui constitue une maladie valvulaire.

Myocardite :

La myocardite est une atteinte inflammatoire du myocarde de causes variées. Les artères coronaires sont saines contrairement à une cause ischémique.

Pacemaker :

Stimulateur électrique intra-corporel destiné à déclencher des contractions cardiaques au moyen d’impulsions électriques au myocarde auriculaire ou/et ventriculaire par des électrodes fixées à la surface ou à l’intérieur du cœur.

Myocardite :

La myocardite est une atteinte inflammatoire du myocarde de causes variées. Les artères coronaires sont saines contrairement à une cause ischémique.

Péricardite :

Affection inflammatoire aiguë ou chronique du péricarde

Phlébites :

Désigne une thrombose veineuse. A noter que le processus inflammatoire est inconstamment en cause.

Troubles du rythme cardiaque :

Les troubles du rythme cardiaque ou arythmies sont une famille de maladies cardiaques. 

  • Un rythme sinusal correspond au rythme cardiaque normal, c'est-à-dire piloté par le noeud sinusal avec conservation de la séquence «contraction des oreillettes »-« contraction des ventricules ».
  • Un trouble du rythme correspond donc à un rythme cardiaque non sinusal. On parle de tachycardie lorsque la fréquence cardiaque est rapide; et de bradycardie lorsque la fréquence cardiaque est lente. 

A noter qu'il n'y a pas de norme de la fréquence cardiaque. Celle-ci varie en permanence suivant l'heure de la journée, l'activité, l'état émotionnel, certains médicaments. La fréquence cardiaque ne devient anormale que lorsqu'elle n'est plus régulière ou responsable d'une gêne ou de symptômes.

  • La tachycardie : le rythme cardiaque est plus rapide que la normale, 
  • La bradycardie: le rythme cardiaque est trop lent par rapport à une situation donnée.

Symptômes :

  • Palpitations, vertiges, asthénie - fatigue, essoufflement inhabituel
  • Perte de connaissance
  • Palpitations avec sensation de choc dans la poitrine ou de raté suivi d'une impression désagréable de pause dans le rythme cardiaque.
  • Angor (prolongé ou non)
  • Lipothymie, malaise mal défini, chute
  • Troubles de la conscience
  • Mort subite

Notons toutefois qu'un trouble du rythme peut être asymptomatique

Varices :

Les varices sont des dilatations permanentes des veines, le plus souvent sur le membre inférieur. La varice des membres inférieurs est une veine sous cutanée dont le diamètre est supérieur à 3 mm. Les varices sont habituellement sinueuses. Elles sont le siège d'un reflux sanguin.